Le Guide 100% Plongée - Ile de la Réunion Drapeau Anglais Drapeau Français   Logo Facebook Envie de plonger au soleil ? Vignette soleil de la Réunion lundi 22 juillet 2019

Le récif corallien

LE RÉCIF CORALLIEN

Par Plongeealacarte - 12 décembre 2018 Signaler une erreur
A la réunion, une bande récifale de 25 km de long borde de façon discontinue la cote ouest et sud de l'île. Ce récif corallien formé au fil du temps abrite aujourd'hui près de 150 espèces de coraux, 2000 espèces de mollusques et 900 espèces de poissons. Il constitue un véritable paradis pour les plongeurs ...

Petite question : qu'est-ce qu'un récif corallien ?

Photo Récif Corallien Un récif corallien est un édifice naturel constitué d'animaux coloniaux primitifs marins, appelés les "coraux".

Un récif corallien pousse jusque sous la surface de l’eau.

Sur le globe, on retrouve des récifs coralliens sous des latitudes intertropicales. En effet, les coraux qui composent ces récifs ont besoin de conditions environnementales et climatiques spécifiques pour se développer : luminosité importante, eaux chaudes et oxygénées, zones peu profondes, ...

Les coraux sont des éléments primaires essentiels au développement et au maintien de la vie sous-marine.

Il existe différents types et formes de récifs coralliens :

les récifs frangeants qui bordent les côtes,
les récifs barrières (simple ou double) qui forment les lagons,
les bancs coralliens, des sortes de récifs qui sont construits en pleine mer sur un haut fond,
les atolls qui sont de forme annulaire.


Les récifs coralliens située à faible profondeur agissent comme des barrières naturelles, bloquant ainsi les fortes vagues et limitant les phénomènes d’érosion des cotes. Ils constituent également un habitat, un refuge, un garde-manger pour des milliers d'espèces animales et végétales. Une grande partie des êtres vivants en sont dépendants.

Les récifs coralliens offrent un panorama exceptionnel de la vie sous-marine : poissons, invertébrés marins (mollusques, crustacés, éponges, coraux, vers...), mammifères, ... Ils sont le siège de la grande biodiversité marine, à l’instar des forêts équatoriales, siège de la biodiversité terrestre.


Les récifs coralliens de l'île de la Réunion

Les récifs coralliens à l'île de La Réunion sont âgés de 8 000 ans environ. Contrairement à ce qu'on pourrait pensé, ils sont relativement jeunes sur un plan géologique.

Les récifs de la Réunion sont de type frangeants, parfois minces, parfois d'une largeur de plusieurs centaines de mètres. Ils constituent une ceinture discontinue d'une longueur totale d'environ 25 km, créant quelques lagons de faible profondeur. A la Réunion, les récifs coralliens ne représentent que 8% de la circonférence de l’île.
Photo Corail Réunion Photo Poissons Chirurgiens Photo Coraux Colorés
Photo Coraux Lagon Photo Fonds Lagon

© Plongeealacarte.com - Crédits photos

Les récifs coralliens sont localisés principalement sur la cote ouest de l'île (un peu dans le sud).

Seules certaines zones de l'île rassemblent tous les critères nécessaires au développement des édifices coralliens : des zones peu profondes, une lumière suffisante pour la photosynthèse, une température d'eau supérieure à 20°C toute l'année, des eaux oxygénées, riches en matières nutritives, une mer pas trop agitée.
Photo Plage Sable A l'arrière de certains récifs frangeants se sont développés des plages de sables coralliens. Elles sont de couleur claire et tranchent radicalement avec les plages de sables basaltiques de Saint-Paul ou de l'Étang-Salé. Les principales plages de sable blancs se situent à Saint-Gilles, à l'Ermitage, à la Saline et à St-Leu.


Les récifs réunionnais abritent plus de 150 espèces de coraux, 2000 espèces de mollusques et 900 espèces de poissons.

Ils constituent une barrière naturelle pour la zone ouest côtière. Au lieu d'arriver directement au contact du littoral, la houle est freinée par la présence du récif. La barrière de corail est une réelle protection naturelle pour les habitants des mers mais également pour l'homme.

La plongée sous-marine s'effectue sur la pente externe du récif, lieu de rendez-vous de nombreuses espèces pélagiques et habitants du grand large.
Photo Récif Trois Bassins A la Réunion, les organismes de défense de l'environnement luttent sans cesse pour protéger un milieu marin fragile, fortement menacé par les bateaux à moteur, les pêcheurs, les plongeurs et un niveau de pollution accru.

Des couleurs ternies, des algues en abondance, une biodiversité appauvrie… tant de constats qui font peur et nécessitent la plus grande attention des autorités.

Pour protéger les récifs de la dégradation avancée par la pression humaine locale, une réserve naturelle marine a été mise en place depuis 2007.

Chaque année, l'association Reef Check évalue la santé des récifs et sensibilise le public et les autorités sur les actions à mener pour préserver ces écosystèmes marins qui constituent les plus grandes constructions biologiques du monde.

Un abri pour de nombreuses espèces marines

Photo Habitants Récifs Apparus au début de l'ère primaire, les récifs coralliens représentent aujourd'hui le principal abri et habitat naturel des poissons, coquillages, crustacés et autres formes de vie marine.

Véritables réservoirs de biodiversité, les récifs coralliens offrent des conditions d'existence à des millions d'êtres vivants, végétaux et animaux marins.

Dans ces labyrinthes de calcaire vivants, les branches, recoins, cavités formés par les coraux protègent bon nombre de poissons des prédateurs et des forts courants.


Les habitants occupent la totalité de l'espace, et en exploitent également les ressources alimentaires.


A la Réunion, ce sont près de 900 espèces qui sont liées aux récifs coralliens. 150 d'entre elles sont communes et présentes dans les différents lagons.

Quelques espèces communes : Chirurgien bagnard, poisson Demoiselle, poisson Perroquet, Idole des Maures, poisson cocher commun, Ange empereur, poisson Soldat, Papillon Raton Laveur, poisson coffre, Baliste Picasso, Murène, poisson Labre, Rascasse volante, poisson Pierre, ...

La fragilité des coraux

L'existence des récifs coralliens est primordial pour l'homme et l'environnement.

Ils fournissent de nombreux services : ils abritent un tiers des espèces marines animales et végétales, ils servent de garde-manger à une multitude d'espèces qui y trouvent toute la matière organique nécessaire, ils constituent une barrière naturelle aux tempêtes, ils limitent les phénomènes d'érosion des cotes, ...

Toutefois, ces milieux complexes sont extrêmement fragiles. En apparence rigides, ils ne résistent guère aux changements violents de températures, aux chocs et écrasements des baigneurs, aux phénomènes de pollution, aux déchets plastiques, aux produits cosmétiques et autres crèmes solaires ...

Chaque année à la Réunion, comme dans de nombreuses régions du globe, les coraux subissent de plein fouet les impacts des activités humaines. Quand on sait qu'il faut un an pour construire une branche de corail de seulement 10 cm de long, on comprend qu'il est important de faire prendre conscience de la réalité et d'agir individuellement de façon responsable.


Comment agir au niveau individuel pour préserver les coraux ?

• Rincez-vous avant de vous baigner pour éliminer toute trace de pollution.
• Optez si possible pour des crèmes solaires qui ne détruisent pas les coraux.
• Ne jetez pas d'ancre sur les coraux : utilisez les bouées d'ancrage.
• Ne vous approchez pas de la barrière de corail.
• Ne pratiquez pas de pêche agressive ou intensive.
• Ne sortez aucun élément naturel de l'eau (morceaux de coraux, coquillages, ...).
• Ne jetez rien dans l'eau (déchets, plastiques, produits de nettoyage ...).
• Faites attention où vous marchez.
• Ne grimpez pas sur les coraux quelle que soit leur forme ou leur rigidité.