Le Guide 100% Plongée - Ile de la Réunion Drapeau Anglais Drapeau Français   Logo Facebook Envie d'un p'tit cadeau ? Vignette soleil de la Réunion mercredi 20 novembre 2019

Les transports

LES MODES DE TRANSPORTS

Plongeealacarte.com Signaler une erreur
L'île de la Réunion jouit d'une infrastructure routière comparable à celle de la métropole. Il est possible de se déplacer de diverses manières : en vélo, en moto, en voiture, en transport en commun, en taxi ou en VTC, ... De plus les agences de location de véhicules ne manquent pas ...

Les différentes façons de se déplacer sur l'île

Le moyen le plus simple pour se déplacer sur l'île reste la voiture. Il est également le moyen le plus populaire. Les Réunionnais portent en effet une importance et une attention toute particulière à leur voiture.

Si vous voulez louer une voiture sur l'île, rien de plus simple. Il existe une multitude d'agences de location. Si vous préférez le 2 roues, des agences locales proposent également des locations de motos, de vélos, ou de VAE.

Si la voiture ne vous tente pas, vous pouvez opter pour les transports en commun. L'île dispose de plusieurs réseaux de transport publics qui couvrent la quasi totalité des zones habitées. Si vous voulez prendre le train, ne cherchez pas, il n'y en a plus depuis 1976.

Pour les plus pressés, il existe la solution du Taxi. Vous pouvez le prendre spontanément dans une station de taxis ou à l'aéroport. Si vous voulez un transport individuel un peu moins cher, pensez au VTC. Il faudra toutefois réserver votre trajet à l'avance.

Enfin, si votre budget est serré, il y a l'auto-stop. Avec un peu de chance, vous tomberez sur une bonne âme pour partager un petit bout de chemin. Pensez toutefois à rester vigilant !

En voiture de location

Photo d'une voiture de location Pour visiter librement la Réunion, rien de mieux que de louer une voiture dans l'une des nombreuses agences réunionnaises.

La voiture est un moyen de transport confortable pour se déplacer sur l'île. D'ailleurs, la majorité des réunionnais dispose d'un véhicule et ne pourrait pas s'en passer.

Avec une voiture de location, on peut se déplacer au gré de ses envies et accéder plus facilement aux sites naturels nichés aux quatre coins de l'île.

L'île dispose d'une infrastructure routière de plus de 3000 km au total. Les routes principales sont plutôt bien aménagées. Circuler en voiture à la Réunion ne pose aucun problème.


Les agences de location à la Réunion

Il existe de nombreuses agences sur l'île. Elles sont situées à l'aéroport, dans les grandes villes et les zones touristiques. Parmi les loueurs, on retrouve quelques enseignes nationales (Hertz, Budget, Avis, Europcar, ...) mais également des entreprises locales, souvent bien moins chères.

Pour louer une voiture, le conducteur doit avoir 21 ans minimum et un permis de plus d'un an. La réservation, le paiement et le dépôt de garantie s'effectuent en agence à l'aide d'une carte bleue. Certains établissements disposent d'un site internet pour faciliter les démarches de réservation.

A la Réunion, les routes sont sinueuses, étroites, pas toujours simples à appréhender. Il est donc conseillé de choisir un petit véhicule compact si possible. Pour les groupes et les familles nombreuses, les loueurs proposent des voitures 7 places ou des minibus 9 places.


Quelques conseils utiles avant de signer

• Ne prenez pas la voiture la plus bas de gamme.
• Vérifiez bien l'état du véhicule qu'on vous propose avant de signer.
• Veillez à prendre un véhicule suffisamment grand pour vos bagages.
• Préférez une offre avec kilométrage illimité.
• Prenez soin de lire les conditions de franchise et d'assurance.
• Optez pour une agence locale mais attention aux entreprises peu scrupuleuses.
• Vérifiez bien le prix total avec option avant de signer.
• Diesel ou essence, peu importe, l'île n'est pas très grande !


A la Réunion, circulation rime avec précaution ...

Lorsque vous circulez en voiture, évitez les heures de pointe (notamment le matin vers 7/8h), aux abords de Saint-Denis, Saint-Paul et Saint-Pierre. Les bouchons sont fréquents et nombreux. Evitez également de prendre la route du littoral lorsqu'elle est basculée sur une voie ou lorsque les conditions météorologiques ne sont pas bonnes. Ca circule très mal et on peut facilement se retrouver à l'arrêt, coincé dans une dizaine de kilomètres de bouchon.

De même, en montagne, ne vous aventurez pas si la météo n'est pas bonne. Les routes sont sinueuses, la visibilité est faible. N'oubliez pas non plus qu'on circule lentement dans les hauts. Certains se sont déjà retrouvés dans une ravine !

Dans les hauteurs de l'île, à proximité des points de départ de randonnées, les routes ressemblent parfois plus à des sentiers. Soyez prudents, roulez doucement et ne vous aventurez pas si vous ne sentez pas le dossier.

Côté carburant, ne perdez pas votre temps à chercher la station-service la moins chère. Le prix des carburants est le même dans toutes les stations (accord préfectoral). Les stations-services sont majoritairement présentes dans et autour des grandes villes. Prévoyez de faire le plein avant de partir en excursion dans les hauts.

Les prix affichés par les loueurs de voiture commencent à partir de 15 € la journée hors option. Le prix réel moyen est plutôt de 30 € par jour.

A pied et en auto stop

Photo d'un auto-stoppeur Hormis pour faire quelques sentiers de randonnées, se déplacer à pied sur l'île n'est pas forcément envisageable pour le commun des mortels.

L'île est grande, la densité du trafic est très fluctuante et très inégale en fonction des zones. Les routes principales et les abords sont souvent difficiles d'accès et dangereux, pour les conducteurs comme pour les piétons.

L'auto-stop reste alors une alternative à la marche, notamment pour parcourir de petites distances. Les zones touristiques et urbaines sont plus adaptées à ce mode de déplacement. Faire de l'auto-stop n'est pas commun sur l'île. Les habitants sont plutôt méfiants à l'égard de cette pratique.


Savoir jouer du pouce pour être pris

Comme partout ailleurs, l'auto-stop est plus ou moins soumis au hasard et à la chance. Il faudra sans doute un peu de temps avant de tomber sur un bon samaritain. De plus, les routes sinueuses de la Réunion ne permettent pas toujours aux conducteurs de s'arrêter facilement.

Même si les réunionnais sont généralement très courtois et serviables, ils n'ont pas forcément envie de prendre un étranger dans leur voiture. D'un autre côté, l'auto stoppeur ne sait pas vraiment sur qui il va tomber. En effet, les conducteurs à la Réunion ne sont pas toujours dans leur plus grande forme ;) lorsqu'il prenne la route ...

Quoi qu'il en soit, pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons d'avoir une tenue convenable, d'afficher un beau sourire, de vous poster sur une route qui permet facilement l'arrêt du véhicule, d'être poli et courtois, et enfin de rester gentleman, même si les conducteurs ne s'arrêtent pas. Nous sommes sur une île, vous les recroisez peut-être ...


Prudence et vigilance sur les routes réunionnaises

Les accidents sont nombreux sur les routes de l'île. Ils font chaque régulièrement les titres des journaux. Chaque week-end, les autorités relèvent des dizaines d'infractions liées au non respect du code de la route, à la surconsommation d'alcool ou de stupéfiant. Les piétons et les conducteurs de 2 roues souvent victimes des accidents constatés. Il faut donc être vigilant ...

Pour des raisons de sécurité, il est recommandé d'être toujours 2 quand on fait du stop, même à la Réunion. Ce mode de déplacement n'est pas conseillé pour des femmes seules. Les voyageurs qui prennent la décision de se déplacer ainsi doivent être conscients du fait qu’ils prennent un risque, faible mais potentiellement sérieux.

En VTC ou en Taxi


Les Véhicules de Tourisme avec Chaufffeur

Les VTC réunionnais constituent des alternatives aux taxis. Il existe de nombreuses entreprises de VTC sur l'île.

Photo d'un VTC réunionnais Pour faire appel à un VTC, il est indispensable de réserver son trajet à l'avance, en appelant, en envoyant un mail ou en réservant en ligne (si le site de l'entreprise le permet).

Certains VTC disposent de minibus pouvant transporter jusqu'à 8 passagers. Ce type de transport est idéal pour les groupes d'amis et familles nombreuses.

Comme le taxi, le chauffeur privé connaît parfaitement la région et est capable de vous conduire où bon vous semble. Généralement, le VTC sait s'adapter à la demande du client et anticipe les aléas de la route.

Le VTC intervient lors de déplacements occasionnels ou réguliers, de jour comme de nuit.

Certains prestataires peuvent également intervenir dans le cadre d'excursions touristiques. Le coût du trajet est généralement inférieur à celui d'un taxi. Le tarif est communiqué au client lors de la réservation. Le prix est variable selon plusieurs critères : heure, distance, nombre de voyageurs.


Les taxis individuels

Les taxis individuels desservent principalement les grandes villes. Le prix de la course est généralement élevé. Toutefois, avec un taxi, pas besoin de réserver. Vous pouvez le prendre spontanément depuis une station de taxis ou depuis l'aéroport.

Les principales communes de l'île disposent de stations de taxis : Saint-Denis, Saint-Pierre, Le Tampon, Saint-Benoît, Saint- Leu, Saint-Paul ou Saint-André.

Les taxis sont facilement reconnaissables par leur signalétique installée sur le toit du véhicule. Les taxis disposent le plus souvent de véhicules spacieux et confortables.

En vélo ou en VTT

Photo d'une vélo à la Réunion Outre l’impact bénéfique sur le trafic et l'environnement, faire du vélo présente de nombreux autres avantages, notamment à la Réunion.

Il permet de pratiquer une activité physique à la fois bénéfique pour la santé et plaisante.

Le vélo permet également de percevoir les choses différemment, d'avoir une relation différente avec la nature, de ressentir davantage les éléments (température, vent, soleil, ...).

Le relief irrégulier et parfois abrupt de l'île ne permet pas de circuler partout en vélo. Toutefois, c'est un excellent mode de transport pour découvrir et passer du bon temps.


Les parcours en vélo et VTT

L'île de la Réunion dispose d'un large réseau de pistes cyclables pour se balader en famille, notamment en bordure du littoral ouest. Les hauts fourmillent de richesses naturelles à explorer en vélo ou en VTT : forêts de tamarins, coeur de jungle, villages perchés, routes panoramiques, champs de cannes à sucre, lits de rivière, ...

L’île compte également plus de 1 000 km de circuits aménagés, dont 300 kilomètres de sentiers de VTT permettant de vivre des sensations inédites. L'île de la Réunion constitue un véritable spot pour les VTTistes, notamment pour les descentes. Certains sites sont tout à fait adaptés aux débutants.

Une multitude de stations aménagées ont été élaborées sur l'île pour permettre la pratique du VTT en toute sécurité. Parmi elles, on retrouve la station "Géranium du Maïdo", la station "l'Entre-Deux", la station "Cilaos", les stations "Goyavier" et "Volcan" dans les Hautes-Plaines, la station "Vacoa" de Saint-Philippe et la station "Vert-Bleue" de Sainte-Rose.


Quelques conseils pratiques

• Même pour se balader, mettez un casque.
• Méfiez vous des véhicules motorisés, les accidents sont courants.
• Entourez-vous de professionnels si vous souhaitez faire du VTT en pleine nature.
• Adressez-vous à des prestataires VTT si vous envisagez effectuer des descentes.
• Si vous voulez aller visiter les hauts, préférez le VAE.
• Vérifiez bien l'état de votre vélo avant de partir. Certains coins sont très isolés.
• Prévoyez de quoi réparer : on crève souvent à la Réunion !
• Compte tenu de la météo, renseignez-vous sur le temps et l'état des pistes avant de partir.
• Profitez des navettes proposées par les prestataires si vous avez déjà un vélo.
• Le soleil se couche tôt à la Réunion : prévoyez de quoi voir et être vu ...


Les variantes à pédales

A la Réunion, il existe plusieurs modes de locomotion dérivés du vélo. On pense notamment au vélo électrique (VAE), à la Rosalie, ou au vélo couché. N'hésitez pas à vous renseigner pour tenter l'expérience ...

En vélo à assistance électrique

Photo d'un vélo électrique Le VAE (Vélo à Assistance Electrique), appelé également vélo électrique, est un vélo équipé d'un moteur électrique et d'une batterie rechargeable.

L'énergie produite par le moteur électrique du VAE permet au cycliste d'être plus ou moins assisté durant son cycle de pédalage (assistance réglable). Le vélo ne roule pas tout seul mais il rend l'effort moins difficile.

L'usage du vélo électrique est tout à fait adapté à la Réunion. Le relief inégal, notamment dans les terres, rend les balades en vélo difficiles. Le VAE permet alors de faire face aux montées qui paraissent insurmontables. Il est également possible de réaliser des distances plus longues qu'à l'ordinaire.


Les vélos électriques se louent librement, à la journée ou à la demi journée. Le coût reste relativement faible. Il faudra compter à peine 20 € pour louer un vélo de ville électrique pour une demi journée.

Ces vélos peuvent également être loués lors de circuits organisés, accompagnés par des moniteurs diplômés. Des VTT électriques permettent d'emprunter des chemins et sentiers plus difficiles d'accès.

Avec un vélo électrique, on peut faire des randonnées en plein nature, effectuer les déplacements quotidiens lors de son séjour, découvrir le littoral ou les hauteurs de l'île, s'immerger au coeur des magnifiques paysages volcaniques, emprunter les routes des champs de cannes à sucre, découvrir les cases créoles bordant les routes sinueuses de l'île ...

En transport en commun

Photo d'un bus réunionnais Les communes de l'île de la Réunion sont relativement bien desservies par les transports publics.

Les transporteurs réunionnais mettent à disposition des usagers des bus, des minibus et des cars de tourisme de bonne qualité.

Le service est assurée de jour, conformément aux horaires disponibles auprès des offices du tourisme de l'île ou des bureaux des gares routières. On constate encore quelques défauts d'organisation (bus en retard, en panne, pas de passage sans raison, ...) mais dans l'ensemble, le service est bien assuré.

Du côté des tarifs, il faudra compter environ 2 € par trajet.


L'île compte à ce jour 9 gares routières. Elles sont situées à Saint-Denis, au Port, à Saint-Paul, à Saint-Leu, à Saint-Louis, à Saint-Pierre, à Saint-Joseph, à Saint-Benoît et à Saint-André.


Les principaux réseaux de transport en commun réunionnais

Le réseau du littoral : Car Jaune
Car jaune dessert les grandes agglomérations du littoral ainsi que la Plaine des Palmistes, la Plaine des Cafres et l’Entre-Deux.

Le réseau de l'ouest : Kar’Ouest
Kar'Ouest assure les dessertes locales de l'ouest de l'île, de La Possession à Saint-Paul.

Le réseau du nord : Citalis
Citalis dessert les communes de Saint-Denis à Sainte-Suzanne.

Le réseau de l'est : Estival
Estival assure la liaison pour les communes de l’Est, allant de Saint-André à Sainte-Rose, ainsi que la Plaine des Palmistes et Salazie.

Le réseau du sud : CaSud
CaSud dessert l’Entre-Deux, Le Tampon, Saint-Joseph et Saint-Philippe.

Le réseau des hauts : Alterneo
Alterneo dessert les communes des Avirons à Grande Anse, ainsi que Cilaos, le Tampon et les Makes.


A noter : quelques compagnies privées assurent également des dessertes locales, notamment vers les villages des Hauts, au départ de chaque gare routière principale.

Comment faire le bon choix pour se déplacer à la Réunion ?

Vous souhaitez venir plonger à la Réunion ? Vous recherchez des infos pour vous déplacer sur l'île durant votre séjour ? Pas de souci, nous sommes là pour vous renseigner ...

Demandez-nous conseil : nous sommes sur place !