Le Guide 100% Plongée - Ile de la Réunion Drapeau Anglais Drapeau Français   Logo Facebook Des fonds marins volcaniques Vignette soleil de la Réunionmardi 30 novembre 2021

Le NITROX (EAN)

Par Plongeealacarte - 04 November 2021 Signaler une erreur
Nitrox (FR) | Enriched Air Nitrox (US)
La plongée sous-marine   Notions fondamentales   Les gaz

Qu'est-ce que le Nitrox ?

Le terme Nitrox est la contraction des termes anglais "Nitrogen" et "Oxygen", désignant respectivement le diazote et le dioxygène. Il correspond à un mélange d'air suroxygéné, c'est-à-dire qu'il contient plus d'oxygène que la normale. Pour rappel, l'air se compose globalement de 20,9% d'oxygène (de dioxygène pour être exact) et de 79% d'azote (de diazote pour être précis). En plongée, on utilise le plus souvent du Nitrox 32 (nommée Nitrox I) et du Nitrox 36 (Nitrox II). Chaque nombre indique la teneur en oxygène dans chaque mélange (à savoir 32 et 36%).

En modifiant le pourcentage d'oxygène, le mélange obtenu contient du coup moins d'azote. Etant donné que l'azote est à l'origine des problématiques de décompression, réduire sa quantité dans le mélange respirable permet de prolonger les plongées, de limiter les phénomènes de narcose, de minimiser les paliers de décompression et de réduire les intervalles de surface.

A titre d'exemple, avec un Nitrox 32, il est possible de rester 50 mn en immersion, en plongeant à 20 mètres, sans avoir à effectuer de paliers. A l'air, la durée de la plongée ne pourrait être que de 40 mn.

L'utilisation du Nitrox réduirait également la fatigue post-plongée. Toutefois, ce dernier avantage n'a jamais été scientifiquement démontré jusqu'à maintenant.

Mais la plongée au Nitrox présente des inconvénients car l'oxygène est toxique à une certaine pression et lors d'expositions prolongées. Une pression partielle d'oxygène supérieure à 1,6 bar peut impacter le système nerveux central (cf Effet Paul Bert). D'autre part, une exposition prolongée des poumons à l'oxygène à une pression partielle d’oxygène comprise entre 0.5 et 1 bar (cf Effet Lorrain Smith) peut provoquer des troubles pulmonaires. Même si ce dernier problème concerne plus particulièrement les plongeurs professionnels (cf Plongée Tek), il reste un frein à l'utilisation du Nitrox.

Plonger au Nitrox implique d'avoir une station de gonflage Nitrox à disposition. Chaque plongeur doit également posséder un ordinateur de plongée sachant gérer les mélanges, ainsi qu'un équipement spécifique si l'oxygène du mélange utilisé dépasse les 40%. En effet, l'oxygène et les graisses ne font pas toujours bon ménage (inflammable).

A noter : de plus en plus de plongeurs utilisent du Nitrox très riche (75%, 80%, ... d'oxygène) pour la décompression, depuis que les ordinateurs savent gérer les mélanges. Cette technique permet d'accélérer les échanges gazeux, d'éliminer plus vite l'azote et d'optimiser l'oxygénation des tissus qui pourrait être touchés par un début d'ADD.
Le Nitrox
A CONSULTER EGALEMENT
Pas d'article pour le moment.

VENEZ PLONGER A LA REUNION !
Cliquez ici ...
Poisson ballon tropical Mise en garde du poisson grégoire Banc de dauphins